Arcadian - L'homme Que Je Suis Lyrics




Aux amis qu'on a laissés
Aux chemins qu'on a tracés
Aux mots qui nous ont blessés
Qui nous ont blessés

À tout ce que l'on regrette
À nos fêtes, à nos défaites
Aux erreurs que l'on répète
Que l'on répète

J'assume tout crois-moi
Et si j'avais le choix
Je ne changerai rien du tout
Non rien du tout

J'ai tout gardé
Les bons, les mauvais moments
Oui, j'ai crié
Je me suis trompé souvent
Oh, j'aurais pu avoir mille autres vies

J'ai rien jeté
Les coups et les compliments
Oui, j'ai aimé
Un peu trop passionnément
Mais cette vie a fait l'homme que je suis

À l'amour de nos quinze ans
À qui on n'a pas su parler
Aux conneries d'adolescent
D'adolescent

Aux ambitions qu'on avait
Aux combats qu'on a perdus
Aux vieux amis retrouvés
Et pardonnés

J'assume tout crois-moi
Et si j'avais le choix
Je ne changerai rien du tout
Non rien du tout

J'ai tout gardé
Les bons, les mauvais moments
Oui, j'ai crié
Je me suis trompé souvent
Oh, j'aurais pu avoir mille autres vies

J'ai rien jeté
Les coups et les compliments
Oui, j'ai aimé
Un peu trop passionnément
Mais cette vie a fait l'homme que je suis

C'est pas grave une blessure
Tu verras, on s'en remet
Ça dessine dans nos murs
Une porte d'entrée





Other Lyrics by Artist

Rand Lyrics

Arcadian L'homme Que Je Suis Comments
  1. Céline kieffer

    Merci pour cette magnifique chanson !!! Ces paroles pleines de bon sens... Merci pour l'album au complet, une vrai REVELATIONS...

  2. Walido J’tébaize

    Paroles :
    Aux amis qu'on a laissés
    Aux chemins qu'on a tracés
    Aux mots qui nous ont blessés
    Qui nous ont blessés

    À tout ce que l'on regrette
    À nos fêtes, à nos défaites
    Aux erreurs que l'on répète
    Que l'on répète

    J'assume tout crois-moi
    Et si j'avais le choix
    Je ne changerai rien du tout
    Non rien du tout

    J'ai tout gardé

    Les bons, les mauvais moments
    Oui, j'ai crié
    Je me suis trompé souvent
    Oh, j'aurais pu avoir mille autres vies

    J'ai rien jeté
    Les coups et les compliments
    Oui, j'ai aimé
    Un peu trop passionnément
    Mais cette vie a fait l'homme que je suis

    À l'amour de nos quinze ans
    À qui on n'a pas su parler
    Aux conneries d'adolescent
    D'adolescent

    Aux ambitions qu'on avait
    Aux combats qu'on a perdus

    Aux vieux amis retrouvés
    Et pardonnés

    J'assume tout crois-moi
    Et si j'avais le choix
    Je ne changerai rien du tout
    Non rien du tout

    J'ai tout gardé
    Les bons, les mauvais moments
    Oui, j'ai crié
    Je me suis trompé souvent
    Oh, j'aurais pu avoir mille autres vies

    J'ai rien jeté
    Les coups et les compliments
    Oui, j'ai aimé
    Un peu trop passionnément

    Mais cette vie a fait l'homme que je suis

    C'est pas grave une blessure
    Tu verras, on s'en remet
    Ça dessine dans nos murs
    Une porte d'entrée